Théâtre Hector-Charland

thc

Étant un partenaire important du Théâtre Hector-Charland, le Collège, le personnel et les élèves possèdent un accès privilégié dans cette véritable institution au cœur de L’Assomption.

Nous y tenons plusieurs évènements importants tels que la Revue artistique la soirée des Laurier, la soirée protocolaire, la soirée des sportifs ainsi que nos spectacles de musique.

De plus, dans le cadre du cours de français, les élèves n’ont qu’à traverser la rue pour y voir les pièces de théâtre

Le THC sera particulièrement utilisé par les élèves de la concentration La petite école du Show-business.

Historique

Au milieu des années 80, les autorités du Collège de l’Assomption songent à construire une salle de concert et de théâtre pour remplacer la salle académique. Cette dernière, érigée en 1883 et entièrement rénovée en 1950, est utilisée par les collégiens pour y présenter des spectacles théâtraux et musicaux. Vers le milieu des années 60, elle est louée pour la diffusion de films et prend alors le nom de « Carillon ». Elle sera la proie des flammes en 1988.

Cette salle, qui était située en face du Collège sur le site occupé présentement par le Théâtre Hector‑Charland, a, pendant plus d’un siècle, permis l’éclosion de nombreux talents. Bon nombre d’élèves y ont découvert l’art dramatique et ont développé une véritable passion à son endroit. Leur amour du théâtre en a même conduit quelques-uns à en faire le centre de leur vie et à devenir des comédiens ou comédiennes dont la réputation s’est étendue à travers le Québec et même à l’étranger. Songeons par exemple à Hector Charland, Albert Millaire, Marc Legault, Martin Drainville et Isabelle Drainville.

Du rêve à la réalité

Ce tragique incendie permit de constater à quel point la tradition culturelle qui avait été engendrée dans cette salle était chère à des hommes et des femmes passionnés de culture.

Dès avril 1988, les forces vives du sud de Lanaudière se réunissent pour créer la Corporation Hector-Charland, qui devient le porte-flambeau du projet de construction d’une salle de spectacle régionale. Il faudra 10 années bien comptées avant que ne débute le chantier. Entre-temps, les membres de la Corporation prennent la décision de commencer la diffusion de spectacles professionnels dans l’ancienne chapelle du Collège de l’Assomption, qui prend le nom de «Théâtre de la Vieille Chapelle». C’est dans ces lieux que la Corporation présente ses spectacles jusqu’à l’inauguration du Théâtre Hector-Charland.

Après des années d’optimisme semées d’embûches, la Corporation Hector-Charland voit se concrétiser le vieux rêve, l’édification du Théâtre Hector-Charland, lequel est inauguré le 12 novembre 1999 et rend ainsi hommage à Hector Charland, un natif de L’Assomption qui a étudié au Collège (79e cours) et qui a été un homme de théâtre important au début du siècle dernier avant de s’illustrer comme la figure légendaire de l’avare Séraphin Poudrier dans la populaire série radiophonique Un homme et son péché.

Les dirigeants du Collège de l’Assomption, d’où origine l’ambitieuse idée, peuvent à juste titre se targuer d’avoir soutenu, de façon particulière, cette odyssée mouvementée pendant 13 ans.

Le Collège de l’Assomption s’est lancé dans cette aventure, fidèle à sa mission d’éducation qui est d’être un diffuseur de la connaissance, une institution ouverte sur le monde qui l’entoure. Le théâtre, la chanson, la musique et tous les autres arts de la scène ne sont-ils pas des modes extraordinaires d’expression, des manifestations d’ouverture aux autres et de rayonnement?

Cette salle est un lieu ouvert à tous les publics, sans oublier notre jeunesse.